Foyer Sacerdotal Jean-Paul II
352, Chemin de la Percellière
01480 Ars sur Formans
France
Tél. (33) 04 74 08 19 00
Fax (33) 04 74 08 19 08

 

Contenu de la Propédeutique

L’objectif de la propédeutique
« Il faut surtout avoir le courage de proposer aux jeunes la radicalité de la vie à la suite du Christ, en en montrant l’attrait » (Benoît XVI, Sacramentum Caritatis n°25). L’année de propédeutique est à la fois une année de discernement et une année de formation humaine, spirituelle et doctrinale. Les candidats y trouvent les moyens pour mieux percevoir et discerner cet appel au sacerdoce qu’ils ressentent. Ils ne sont pas encore à proprement parler séminaristes et, quelle que soit l’issue de leur cheminement, ils profitent de cette année pour compléter leur formation chrétienne de base, dans un engagement plus résolu sur le chemin de la sainteté.
La rencontre du Christ est donc vraiment au cœur de cette première année de formation : « c’est seulement dans la mesure où il fait une expérience personnelle du Christ que le jeune peut comprendre en vérité sa volonté, et donc sa propre vocation. Plus tu connais Jésus et plus son mystère t’attire ; plus tu le rencontres et plus tu es poussé à le chercher. C’est un mouvement de l’esprit qui dure toute la vie, et qui trouve au séminaire une saison riche de promesses, son « printemps »  [1].

Lien au premier cycle du séminaire
L’année de propédeutique propose un cheminement bien spécifique tout en étant intégré à la vie du séminaire. Elle bénéficie ainsi de l’équipe des formateurs du séminaire pour le suivi personnel comme pour l’enseignement et d’une communauté stable. Les plus avancés peuvent aider et soutenir les plus jeunes qui entrent ainsi progressivement dans l’esprit de la formation. De plus s’ils poursuivent en premier cycle, ils peuvent ainsi profiter d’une certaine continuité sur trois ans, ce qui est précieux pour ce temps de discernement et de formation fondamentale.
Les propédeutes partagent la vie de la communauté (logement, repas, services, liturgie, temps forts) avec un rythme particulier et des activités propres : sessions, retraites, expériment, théâtre…

La formation humaine
Les propédeutes sont intégrés à part entière dans les fraternités de premier cycle, ils participent à toutes ses activités et aux services de la vie communautaire mais ils ont moins de responsabilités. Chaque fraternité est composée de six à dix propédeutes ou séminaristes et est accompagnée par un Père du séminaire. Elle est regroupée dans une même maisonnée et un séminariste en est responsable. Elle a pour une part une vie propre de prière et de service : elle aide ainsi les jeunes à entrer dans un esprit vraiment communautaire. Cette vie communautaire forte leur permet d’approfondir leur vocation et d’en découvrir les exigences concrètes, avec tout ce que cela comporte d’appel au dépassement et de renoncement pour entrer dans la joie du don en réponse à l’appel du Seigneur. Un choix de vie peut ainsi se mettre progressivement en œuvre.
Au milieu de l’année, les propédeutes vivent un temps d’expériment auprès des plus pauvres pendant trois ou quatre semaines. En effet, Jésus est venu annoncer la Bonne Nouvelle aux pauvres. Ses apôtres doivent donc être ouverts aux plus petits, les connaître, les comprendre, les aimer et les servir. Après avoir lavé les pieds de ses disciples, Jésus leur dit « C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez vous aussi comme moi j’ai fait pour vous » (Jn 13, 15). Ce stage de service peut avoir lieu dans différents cadres : auprès des personnes handicapées dans une communauté de l’Arche de Jean Vanier, auprès des personnes âgées chez les Petites Sœurs des pauvres, avec les personnes en difficulté dans les communautés Emmaüs ou encore dans d’autres communautés du même type.
Chaque année la mise en œuvre d’une pièce de théâtre contribue à cette formation humaine : don de soi, au travail en équipe, l’expression orale et corporelle, sens esthétique…

La formation spirituelle
Dans le domaine de la vie spirituelle, l’année de propédeutique a un caractère d’initiation. Elle vise à mettre en place une véritable relation personnelle avec le Christ : « Je ne vous appelle plus serviteurs (…) mais amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître »  [2]. Cette familiarité avec le Christ est essentielle pour le discernement de la vocation. Elle permet d’entendre l’appel du Seigneur et d’y répondre.
Cette formation à la vie intérieure est une priorité. Deux sessions d’initiation à l’oraison, en début et en milieu d’année, aident à vivre ce temps de cœur à cœur quotidien avec le Seigneur (au moins une demi-heure par jour). Il est aussi prévu une heure quotidienne de Lectio Divina, ce qui permet une lecture complète de la Bible au cours de l’année.
Le fait d’appartenir à une communauté plus importante permet de développer la vie liturgique qui est un lieu de formation spirituelle centré sur l’Eucharistie. Les propédeutes entrent également de façon progressive dans la spiritualité de la liturgie des heures avec les laudes et les vêpres quotidiennes, et certains jours les complies. Comme en premier cycle, les grandes fêtes liturgiques (Noël, Triduum Pascal) sont vécues en communauté.
La propédeutique a des retraites spécifiques. Au mois de novembre, une première retraite d’une durée de cinq jours dans un cadre monastique avec un père du séminaire veut être une expérience fondamentale de silence et de prière qui oriente l’année. Au troisième trimestre, les exercices de saint Ignace de dix jours permettent de ressaisir le discernement de l’année.
L’accompagnement spirituel a une place importante dans ce cheminement. Il permet un apprentissage de la relecture de l’histoire personnelle pour repérer la présence et les appels du Seigneur. C’est un lieu de formation et de discernement. Chacun est suivi par un père spirituel qu’il rencontre toutes les deux ou trois semaines.

La formation intellectuelle
La formation intellectuelle soutient l’ensemble de la démarche de la propédeutique, elle a aussi un caractère d’initiation. Son objectif est de donner une vision assez ample de la foi chrétienne et une méthode de travail adaptée aux études philosophiques et théologiques qui suivront.
Les matières étudiées sont les suivantes :
- L’Ecriture Sainte pour donner une vision globale de la Bible (chronologie, interprétation des Ecritures…) et accompagner la Lectio (présentation des différents livres et lecture chrétienne)
-  Spiritualité : les différents aspects de la prière chrétienne
-  Présentation du Credo à partir du catéchisme de l’Église catholique
-  Introduction au mystère de l’Église et articulation des différentes vocations à partir Lumen Gentium
-  Panorama des deux mille ans d’histoire de l’Église à travers les figures de saints
-  Introduction à la philosophie
-  Introduction à la liturgie : la liturgie des heures et l’année liturgique
-  Le curé d’Ars : sa vie, sa grâce, son message
Il n’y a pas d’examens à proprement parler mais des évaluations dans les différentes matières, ainsi qu’un devoir trimestriel plus développé (10-15 pages).
Chaque semaine, le supérieur a une rencontre spécifique avec les propédeutes pour les accompagner dans leur cheminement et approfondir l’esprit de la formation, le mystère de l’homme dans ses différentes dimensions, la vocation, le prêtre diocésain.

La formation pastorale
L’engagement pastoral en propédeutique est volontairement limité. Chaque dimanche ils vont en paroisse pour rejoindre une communauté chrétienne ce qui permet un regard nouveau sur le ministère et la vie du prêtre.

 
Mentions légales ... Conception-Réalisation DSFI Communication ... Contact ... Liens