Laïcs associés

Par attachement au ministère ordonné

 

Loger au Foyer Sacerdotal
Donner pour les prêtres

UNE COLLABORATION AVEC LES LAÏCS

La SJMV accueille les fidèles laïcs qui souhaitent vivre leur sacerdoce baptismal dans l’esprit de la Société. Ils s’engagent à prier pour les prêtres et à les soutenir dans leur ministère. Comme membres associés, ils participent à la vie de la Société selon leur vocation propre.

Vivre le sacerdoce

baptismal dans

l’esprit de la SJMV.

LES LAÏCS ASSOCIÉS

Le renouvellement du sacerdoce et des vocations implique l’offrande spirituelle et la prière de tous. C’est ainsi que la SJMV accueille aussi les fidèles laïcs qui souhaitent vivre leur sacerdoce baptismal dans la perspective de la Société. Ils s’engagent à prier pour les prêtres et à les soutenir dans leur ministère. Ils ont particulièrement à coeur les vocations et la formation des futurs prêtres. Comme membres associés, ils participent à la vie de la Société selon des modalités qui leur sont propres.

En général deux récollections par an permettent un ressourcement régulier. Chaque année, ils renouvellent l’offrande d’eux-mêmes pour l’Eglise et particulièrement pour les prêtres.

En réponse à un appel particulier du Seigneur et en raison des besoins de la mission, certains peuvent être conduits à se consacrer totalement au Seigneur dans le don d’eux-mêmes, et à se rendre disponibles pour le service de la SJMV.

Le Saint-Esprit rend aujourd’hui les laïcs de plus en plus conscients de leur propre responsabilité, et les incite partout à servir le Christ et l’Eglise.” (Vatican II, Apostolicam Actuositatem, n°1)

TEMOIGNAGE DE VINCENT ET ALIX

Ayant toujours eu des amis prêtres autour de nous, et conscients de la richesse « bilatérale » de cette amitié, c’est assez naturellement que nous nous sommes engagés comme laïcs associés à la SJMV depuis plusieurs années maintenant.  C’est pour nous une manière assez simple et concrète de vivre notre attachement particulier au sacerdoce. Prière, fraternité et soutien mutuel pourraient résumer ce que nous essayons de vivre.

– La prière tout d’abord. Avec l’Acte d’Amour du Saint Curé, nous prions (presque !) tous les jours pour tous les prêtres de l’Univers, et plus particulièrement pour ceux qui nous sont proches : notre curé, nos vicaires, nos prêtres amis et les prêtres de la SJMV.

– La fraternité ensuite. Nous concrétisons notre attachement à la SJMV en participant de manière régulière aux rencontres proposées par la fraternité locale (environ deux rencontres par an). Nous apprécions de nous retrouver pour prier bien sûr (messe et adoration sont toujours les deux temps forts de la journée), mais aussi pour partager un moment de convivialité (autour d’un repas !).

Nous apprécions particulièrement la diversité des états de vie des membres laïcs associés :  célibataires, consacrés veuves/veuf, couples, familles de tous âges.  La fraternité qui nous unit les uns aux autres se nourrit de ces temps simples vécus ensemble. Ce « mélange » est très enrichissant et représente bien notre Église : tous différents mais tous membres d’un même corps.

La retraite annuelle (un WE une fois par an) est un moment de ressourcement pour notre couple, où nous prenons le temps de prier, de nous former et là encore de vivre la fraternité avec les autres membres de la SJMV.

– Le soutien mutuel enfin. Il nous paraît évident que les familles ont besoin des prêtres. Des prêtres qui prient pour elles, des prêtres qui partagent la vie familiale, avec ses joies et aussi ses frottements. Enfin, si nous souhaitons que des vocations naissent chez nos garçons, il faut qu’ils connaissent le sacerdoce.

Mais la réciproque est vraie. Les prêtres ont besoin de la prière des familles pour la Mission. Ils ont aussi besoin de venir se poser dans les familles, d’y être accueillis tels qu’ils sont, avec leurs joies et leurs difficultés dues au ministère. Et de partager la vie familiale, et ses exigences.

Notre engagement comme laïcs associés passe aussi par cette disponibilité d’accueil que nous essayons d’avoir auprès des prêtres.

La SJMV est un soutien pour notre famille. La possibilité d’y être laïcs associés nous permet de laisser une place au sacerdoce dans notre vie, toute simple mais néanmoins bien réelle !

 

Pour plus de renseignement vous pouvez contacter le père Émeric Colas des Francs