NOS FRATERNITÉS DE VIE

« Les prêtres ont encore besoin de s’entraider pour le développement de leur vie spirituelle et intellectuelle, d’améliorer leur coopération dans le ministère […] autant de motifs qui poussent à encourager une certaine vie commune ou un certain partage de vie entre les prêtres. »

Vatican II

DES MOYENS CONCRETS POUR VIVRE LE SACERDOCE

La SJMV propose à ses membres des moyens concrets pour vivre la grâce de leur sacerdoce au service de l’Église diocésaine. En vue d’une plus grande fécondité du ministère, les prêtres s’appuient sur des exigences appropriées pour répondre à l’appel du Seigneur, jour après jour.

Dans cet esprit, là où c’est possible, elle constitue des fraternités de vie commune pour le dynamisme de la mission. Il s’agit d’accueillir le regard de ses confrères sur sa vie et son ministère, afin d’avancer sur un chemin de conversion à l’école du Curé d’Ars.

Plusieurs fois par an, des sessions rassemblent les membres de la SJMV pour un temps fraternel de ressourcement.

Répondre à l’appel

du Seigneur, jour

après jour

Pour les prêtres

diocésains

Nous accueillons volontiers les prêtres diocésains percevant un appel à cheminer avec nous dans une fraternité de prêtres. Un temps de probation d’au moins deux ans avant un engagement renouvelable permet un discernement préalable à l’engagement définitif possible dès le diaconat. Le séminaire peut permettre aux plus jeunes une première découverte de la Société.

Depuis le 29 juin 2008 la SJMV peut incardiner quelques membres et appeler aux ordres.

NOS FRATERNITÉS

La SJMV propose à ses membres des moyens concrets pour vivre la grâce de leur sacerdoce au service de l’Église diocésaine. En vue d’une plus grande fécondité du ministère, les prêtres s’appuient sur des exigences appropriées pour répondre à l’appel du Seigneur, jour après jour.

Dans cet esprit, là où c’est possible, elle constitue des fraternités de vie commune pour le dynamisme de la mission. Il s’agit d’accueillir le regard de ses confrères sur sa vie et son ministère, afin d’avancer sur un chemin de conversion à l’école du Curé d’Ars.

Plusieurs fois par an, des sessions rassemblent les membres de la SJMV pour un temps fraternel de ressourcement.

Nous accueillons volontiers les prêtres diocésains percevant un appel à cheminer avec nous dans une fraternité de prêtres. Un temps de probation d’au moins deux ans avant un engagement renouvelable permet un discernement préalable à l’engagement définitif possible dès le diaconat. Le séminaire peut permettre aux plus jeunes une première découverte de la Société.

Depuis le 29 juin 2008 la SJMV peut incardiner quelques membres et appeler aux ordres.

DES FRATERNITÉS DE VIE COMMUNE

La plupart des frères vivent en fraternité de vie commune de deux ou trois prêtres. Tous les membres se retrouvent au moins une fois par mois en fraternité locale de trois à six prêtres. Ces rencontres comprennent la célébration de l’Eucharistie et un temps d’adoration, le partage de la Parole de Dieu en lien avec le ministère de chacun, un approfondissement doctrinal, sans oublier la vie fraternelle.

… au service de la mission.

DES PILIERS POUR UNE VIE SACERDOTALE FÉCONDE

Les fraternités de la Société Jean-Marie Vianney sont placées sous le patronage du Curé d’Ars, dont l’esprit modèle la vie quotidienne et le ministère de chacun des prêtres : importance des sacrements (Eucharistie et Pardon), souci de la mission, place de la Vierge Marie, relations fraternelles avec les autres prêtres. Pour favoriser le développement d’une vie sacerdotale féconde, la vie fraternelle proposée par la SJMV repose sur trois piliers :

 

La prière commune

Elle est vécue comme la source de l’évangélisation et le fondement de la fraternité : l’oraison commune, certaines heures de l’Office priées ensemble, des temps d’adoration… Les fidèles y sont invités pour une plus grande fécondité apostolique.

La vie commune

Elle s’incarne concrètement par le choix d’habiter sous le même toit avec des frères dans le ministère et de partager la vie quotidienne (au moins un repas par jour), des temps de partage et de détente, source d’équilibre et d’attention fraternelle.

La mission commune

Elle est fondée sur la volonté de vivre en commun une mission reçue de l’évêque du diocèse. La paroisse en est le lieu privilégié. Chacun a son ministère propre, ses responsabilités… mais la vie commune fait que c’est ensemble que l’on porte la mission.

Membres dont :

Membres engagés définitivement

Membres engagés temporairement

Prêtres et séminaristes en probation

DES FRATERNITÉS DE VIE COMMUNE

« Le projet de la SJMV est d’aider chacun de ses membres à vivre pleinement sa vocation et sa mission de prêtre diocésain dans l’esprit du Curé d’Ars. En même temps, la SJMV propose à ses membres de vivre cet idéal communautairement et même, si le ministère le permet, dans le partage de la vie commune ». (Statuts de la SJMV n°26)

Des fraternités de vie commune…

La plupart des frères vivent en fraternité de vie commune de deux ou trois prêtres. Tous les membres se retrouvent au moins une fois par mois en fraternité locale de trois à six prêtres. Ces rencontres comprennent la célébration de l’Eucharistie et un temps d’adoration, le partage de la Parole de Dieu en lien avec le ministère de chacun, un approfondissement doctrinal, sans oublier la vie fraternelle.

… au service de la mission.

DES PILIERS POUR UNE VIE SACERDOTALE FÉCONDE

Les fraternités de la Société Jean-Marie Vianney sont placées sous le patronage du Curé d’Ars, dont l’esprit modèle la vie quotidienne et le ministère de chacun des prêtres : importance des sacrements (Eucharistie et Pardon), souci de la mission, place de la Vierge Marie, relations fraternelles avec les autres prêtres. Pour favoriser le développement d’une vie sacerdotale féconde, la vie fraternelle proposée par la SJMV repose sur trois piliers :

 

La prière commune

Elle est vécue comme la source de l’évangélisation et le fondement de la fraternité : l’oraison commune, certaines heures de l’Office priées ensemble, des temps d’adoration… Les fidèles y sont invités pour une plus grande fécondité apostolique.

La vie commune

Elle s’incarne concrètement par le choix d’habiter sous le même toit avec des frères dans le ministère et de partager la vie quotidienne (au moins un repas par jour), des temps de partage et de détente, source d’équilibre et d’attention fraternelle.

La mission commune

Elle est fondée sur la volonté de vivre en commun une mission reçue de l’évêque du diocèse. La paroisse en est le lieu privilégié. Chacun a son ministère propre, ses responsabilités… mais la vie commune fait que c’est ensemble que l’on porte la mission.

19 FRATERNITÉS SACERDOTALES

France :

Diocèse d’Arras : Calais
Diocèse de Bayeux-Lisieux : Lisieux, Cabourg, Louviers

Diocèse de Beauvais : Méru-Chambly, Estrées-St-Denis, Crépy en Valois, Compiègne
Diocèse de Belley-Ars : Ars (séminaire, foyer), Bourg-en-Bresse, Hauteville.

Diocèse de Maurienne : Saint Jean de Maurienne
Diocèse de Dijon : Gevrey-Chambertin

Allemagne :

Diocèse d’Essen : Gelsenkirchen.
Diocèse de Trier : Trier

Congo :

Diocèse de Pointe-Noire : Séminaire N.-D. de Loango

Canada :

Diocèse de Québec : Guadeloupe

Italie :

Diocèse de Rome : Séminaire français

LES LAÏCS ASSOCIÉS

Le renouvellement du sacerdoce et des vocations implique l’offrande spirituelle et la prière de tous. C’est ainsi que la SJMV accueille aussi les fidèles laïcs qui souhaitent vivre leur sacerdoce baptismal dans la perspective de la Société. Ils s’engagent à prier pour les prêtres et à les soutenir dans leur ministère. Ils ont particulièrement à coeur les vocations et la formation des futurs prêtres. Comme membres associés, ils participent à la vie de la Société selon des modalités qui leur sont propres.

En général deux récollections par an permettent un ressourcement régulier. Chaque année, ils renouvellent l’offrande d’eux-mêmes pour l’Eglise et particulièrement pour les prêtres.
En réponse à un appel particulier du Seigneur et en raison des besoins de la mission, certains peuvent être conduits à se consacrer totalement au Seigneur dans le don d’eux-mêmes, et à se rendre disponibles pour le service de la SJMV.

« Le Saint-Esprit rend aujourd’hui les laïcs de plus en plus conscients de leur propre responsabilité, et les incite partout à servir le Christ et l’Eglise.» (Vatican II, Apostolicam Actuositatem, n°1)

LES LAÏCS ASSOCIÉS

Le renouvellement du sacerdoce et des vocations implique l’offrande spirituelle et la prière de tous. C’est ainsi que la SJMV accueille aussi les fidèles laïcs qui souhaitent vivre leur sacerdoce baptismal dans la perspective de la Société. Ils s’engagent à prier pour les prêtres et à les soutenir dans leur ministère. Ils ont particulièrement à coeur les vocations et la formation des futurs prêtres. Comme membres associés, ils participent à la vie de la Société selon des modalités qui leur sont propres.

En général deux récollections par an permettent un ressourcement régulier. Chaque année, ils renouvellent l’offrande d’eux-mêmes pour l’Eglise et particulièrement pour les prêtres.
En réponse à un appel particulier du Seigneur et en raison des besoins de la mission, certains peuvent être conduits à se consacrer totalement au Seigneur dans le don d’eux-mêmes, et à se rendre disponibles pour le service de la SJMV.

« Le Saint-Esprit rend aujourd’hui les laïcs de plus en plus conscients de leur propre responsabilité, et les incite partout à servir le Christ et l’Eglise.» (Vatican II, Apostolicam Actuositatem, n°1)

UN MODÈLE SACERDOTAL

À son époque un grand nombre de personnes se sont pressées à Ars pour rencontrer saint Jean-Marie Vianney. Ils cherchaient un conseil, une prière ou une confortation de leur foi. Aujourd’hui encore le Curé d’Ars attire des foules de baptisés et de prêtres. Par sa vie simple et pleine de foi il parle aux contemporains et rappelle à chacun la réalité fondamentale de nos vies : « Dieu est là ». Convaincu de sa puissante intercession notre Société se tourne vers lui pour demander que nous, prêtres, soyons toujours plus ajustés dans notre ministère au don de la grâce reçue à notre ordination.

UN MODÈLE SACERDOTAL

À son époque un grand nombre de personnes se sont pressées à Ars pour rencontrer saint Jean-Marie Vianney. Ils cherchaient un conseil, une prière ou une confortation de leur foi. Aujourd’hui encore le Curé d’Ars attire des foules de baptisés et de prêtres. Par sa vie simple et pleine de foi il parle aux contemporains et rappelle à chacun la réalité fondamentale de nos vies : « Dieu est là ». Convaincu de sa puissante intercession notre Société se tourne vers lui pour demander que nous, prêtres, soyons toujours plus ajustés dans notre ministère au don de la grâce reçue à notre ordination.