LA SOCIÉTÉ JEAN-MARIE VIANNEY

« Les associations sacerdotales sont (…) un soutien fraternel qui aident les prêtres à se sanctifier dans l’exercice du ministère ; de ce fait, elles se mettent au service de l’ordre des prêtres tout entier. »

Presbyterorum Ordinis 08.

QU’EST-CE QUE LA SOCIÉTÉ JEAN-MARIE VIANNEY ?

La Société Jean-Marie Vianney (SJMV) est une association de prêtres diocésains. Fondée en avril 1990 par Mgr Guy-Marie Bagnard, Évêque émérite de Belley-Ars, elle cherche à participer au renouvellement du ministère presbytéral, en répondant à l’appel du Concile Vatican II : « Les prêtres ont encore besoin de s’entraider pour le développement de leur vie spirituelle et intellectuelle, d’améliorer leur coopération dans le ministère […] autant de motifs qui poussent à encourager une certaine vie commune ou un certain partage de vie entre les prêtres ». (Vatican II, Presbyterorum Ordinis n°8)

Participer au renouvellement

du ministère presbytéral

diocésain

La figure du Curé d’Ars
comme modèle
sacerdotal

Une vie communautaire au service d’une mission commune

La Société Jean-Marie Vianney reconnaît dans la figure du Curé d’Ars les traits essentiels du sacerdoce vécu en conformité avec la Tradition de l’Eglise. Elle considère sa vie comme un appel et un chemin de sainteté sacerdotale pour aujourd’hui.

Les membres de la Société vivent leur appel comme une consécration de leur vie, imitant toujours mieux ce qu’ils célèbrent dans l’Eucharistie. Conscients de l’intime fraternité qui les lie au double titre de leur sacerdoce et du charisme qui les réunit, ils manifestent cette unité par une vie communautaire au service d’une mission commune qui leur est confiée. (Statuts de la SJMV n°7)

La majeure partie des membres de la Société vit au cœur des diocèses pour participer au renouvellement du ministère diocésain. Ils se rassemblent en fraternités sacerdotales pour se soutenir les uns les autres par la prière et la mission commune, dans l’esprit du Curé d’Ars.

La Maison-mère de la SJMV se situe à quelques pas du Sanctuaire d’Ars, à l’endroit même du Foyer Sacerdotal Jean-Paul II, qui accueille toute l’année des prêtres et séminaristes du monde entier venant se ressourcer auprès du saint Curé. Intégré dans cette même maison, se trouve le Séminaire International de la SJMV où sont formés des prêtres au service de la mission.

LA SOCIÉTÉ JEAN-MARIE VIANNEY

La Société Jean-Marie Vianney (SJMV) est une association de prêtres diocésains. Fondée en avril 1990 par Mgr Guy-Marie Bagnard, Évêque émérite de Belley-Ars, elle cherche à participer au renouvellement du ministère presbytéral, en répondant à l’appel du Concile Vatican II.

La Société Jean-Marie Vianney reconnaît dans la figure du Curé d’Ars les traits essentiels du sacerdoce vécu en conformité avec la Tradition de l’Eglise. Elle considère sa vie comme un appel et un chemin de sainteté sacerdotale pour aujourd’hui.

Les membres de la Société vivent leur appel comme une consécration de leur vie, imitant toujours mieux ce qu’ils célèbrent dans l’Eucharistie. Conscients de l’intime fraternité qui les lie au double titre de leur sacerdoce et du charisme qui les réunit, ils manifestent cette unité par une vie communautaire au service d’une mission commune qui leur est confiée.

La majeure partie des membres de la Société vit au cœur des diocèses pour participer au renouvellement du ministère diocésain. Ils se rassemblent en fraternités sacerdotales pour se soutenir les uns les autres par la prière et la mission commune, dans l’esprit du Curé d’Ars.

La Maison-mère de la SJMV se situe à quelques pas du Sanctuaire d’Ars, à l’endroit même du Foyer Sacerdotal Jean-Paul II, qui accueille toute l’année des prêtres et séminaristes du monde entier venant se ressourcer auprès du saint Curé. Intégré dans cette même maison, se trouve le Séminaire International de la SJMV où sont formés des prêtres au service de la mission.

Depuis le Jeudi Saint 2002, la Société Jean-Marie Vianney est devenue une association publique cléricale de droit pontifical rattachée à la Congrégation pour le Clergé et ayant faculté d’incardination.

La possibilité d’incardiner quelques membres au sein de la SJMV a été accordée le 29 juin 2008. Les statuts définitifs intégrant le principe d’incardination ont été reconnus le 22 août 2009.

LE CHARISME DE LA SOCIÉTÉ

Les valeurs essentielles qui constituent le charisme de la Société Jean-Marie Vianney et qui soutiennent le ministère des prêtres qui s’y engagent, peuvent se résumer en quelques points que l’on retrouve dans les Statuts de la SJMV (n°11) :

Annonce de la Bonne Nouvelle au monde

Elle s’enracine dans les paroles du Christ « Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie » (Jn 20, 21) et dans celle de St Paul « Malheur à moi si je n’évangélise pas ».

Vie communautaire en fraternité

Elle s’appuie sur le désir et la capacité de vivre une vie communautaire, comprenant notamment un temps de partage centré sur l’Évangile et conçu comme un moyen de relire sa vie et de se stimuler vers la sainteté.

Approfondissement de la foi

Il puise sa source et sa force dans l’exigence d’un vrai approfondissement doctrinal, dans l’écoute de la Parole de Dieu et la fidélité au Magistère de l’Église.

Place privilégiée à la vie intérieure

Elle est cultivée par l’oraison sur l’Eucharistie célébrée et adorée, ainsi que vécue en union avec Marie, Mère de l’Église et du sacerdoce.

Au service des diocèses

Il est vécu et porté comme une volonté d’œuvrer comme prêtre diocésain, au service de la mission dans son propre diocèse, tout en restant néanmoins disponible à d’autres appels.

Don de soi à l'exemple du Christ

Il est vécu dans une consécration sacerdotale à l’exemple du Christ pauvre, chaste et obéissant, dans l’esprit de saint Jean-Marie Vianney.

LE CHARISME DE LA SOCIÉTÉ

Les valeurs essentielles qui constituent le charisme de la Société Jean-Marie Vianney et qui soutiennent le ministère des prêtres qui s’y engagent, peuvent se résumer en quelques points que l’on retrouve dans les Statuts de la SJMV (n°11) :

Annonce de la Bonne Nouvelle au monde

Elle s’enracine dans les paroles du Christ « Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie » (Jn 20, 21) et dans celle de St Paul « Malheur à moi si je n’évangélise pas ».

Vie communautaire en fraternité

Elle s’appuie sur le désir et la capacité de vivre une vie communautaire, comprenant notamment un temps de partage centré sur l’Évangile et conçu comme un moyen de relire sa vie et de se stimuler vers la sainteté.

Approfondissement de la foi

Il puise sa source et sa force dans l’exigence d’un vrai approfondissement doctrinal, dans l’écoute de la Parole de Dieu et la fidélité au Magistère de l’Église.

Place privilégiée à la vie intérieure

Elle est cultivée par l’oraison sur l’Eucharistie célébrée et adorée, ainsi que vécue en union avec Marie, Mère de l’Église et du sacerdoce.

Au service des diocèses

Il est vécu et porté comme une volonté d’œuvrer comme prêtre diocésain, au service de la mission dans son propre diocèse, tout en restant néanmoins disponible à d’autres appels.

Don de soi à l'exemple du Christ

Il est vécu dans une consécration sacerdotale à l’exemple du Christ pauvre, chaste et obéissant, dans l’esprit de saint Jean-Marie Vianney.

UN MODÈLE SACERDOTAL

À son époque un grand nombre de personnes ceux sont pressées à Ars pour rencontrer saint Jean-Marie Vianney. Ils cherchaient un conseil, une prière ou une confortation de leur foi. Aujourd’hui encore le Curé d’Ars attire des foules de baptisés et de prêtres. Par sa vie simple et pleine de foi il parle aux contemporains et rappelle à chacun la réalité fondamentale de nos vies : « Dieu est là ». Convaincue de sa puissante intercession notre Société se tourne vers lui pour demander que nous, prêtres, soyons toujours plus ajustés dans notre ministère au don de la grâce reçue à notre ordination.

UN MODÈLE SACERDOTAL

À son époque un grand nombre de personnes ceux sont pressées à Ars pour rencontrer saint Jean-Marie Vianney. Ils cherchaient un conseil, une prière ou une confortation de leur foi. Aujourd’hui encore le Curé d’Ars attire des foules de baptisés et de prêtres. Par sa vie simple et pleine de foi il parle aux contemporains et rappelle à chacun la réalité fondamentale de nos vies : « Dieu est là ». Convaincue de sa puissante intercession notre Société se tourne vers lui pour demander que nous, prêtres, soyons toujours plus ajustés dans notre ministère au don de la grâce reçue à notre ordination.