Foyer Sacerdotal Jean-Paul II
352, Chemin de la Percellière
01480 Ars sur Formans
France
Tél. (33) 04 74 08 19 00
Fax (33) 04 74 08 19 08

 

Spécificités de la propédeutique d’Ars

Qu’est-ce qui motive des jeunes à entrer au Séminaire à Ars ?

Chaque année, des nouveaux frappent à la porte du Séminaire. Cette année, ils viennent d’Avignon, de Nevers, de Belley, de Luçon, de Haïti, de Chine et de bien d’autres régions. Mais pourquoi viennent-ils à Ars ? Qu’y cherchent-t-ils, Qui cherchent-ils ?


Ils viennent d’abord chercher le Christ...

L’année de Propédeutique, tout en étant une année de discernement et de formation fondamentale, est d’abord une année de fondation spirituelle : on y vient pour approfondir sa relation avec le Christ, il devient peu à peu l’Ami. Le fait qu’Ars soit à la campagne joue d’ailleurs un rôle non négligeable dans le choix de cette propédeutique. Car c’est une grâce de partir au désert ! Non seulement pour ceux qui aiment le grand air et le sport, mais aussi parce que cela permet de pas être distrait du but poursuivi : la rencontre intime de Celui qui nous fait vivre.


... auprès du modèle pour les prêtres...

Pour eux, ce n’est pas rien de venir se former auprès du « saint patron des prêtres » (comme l’invoque le Pape François), et de vivre sur les lieux mêmes où il a vécu son ministère, à trente mètres du lieu où il repose ! Le bienheureux Pape Jean-Paul II lui-même s’est déplacé sur ces lieux... Et c’est à Ars que pour la troisième fois il a proclamé le Curé d’Ars « modèle hors-pair pour tous les pays, à la fois de la sainteté du ministre et de la sainteté du ministère ».


... avec des moyens pour bien discerner...

En effet, cette propédeutique liée à un séminaire leur offre de bonnes conditions pour un discernement, et ils y sont bien sûr très sensibles :
- Huit prêtres sont présents sur place : cela permet une grande objectivité dans le discernement de la vocation, et un choix plus large du père spirituel parmi les pères qui les voient vivre au quotidien.
- Une conséquence toute simple : le discernement peut se prolonger dans la continuité durant le temps du premier cycle avec le même père spirituel, ce qui permet une approfondissement et laisse le temps de construire une vraie vie spirituelle.
- Un point non négligeable est que la propédeutique profite non seulement de l’expérience des pères du séminaire, mais aussi de la disponibilité des professeurs qui y enseignent.
- Ce qui n’empêche pas les propédeutes d’avoir des activités propres : retraites particulières, sessions de formation à l’oraison, expériment auprès de plus pauvres...
Au fond, le fait d’être dans un séminaire permet d’avoir sous les yeux la finalité (le sacerdoce) en côtoyant les aînés qui avancent sur ce chemin : on sait « où on est » et « où on va ». Cela permet de se laisser entraîner non seulement pour le foot et les repas, mais aussi pour vivre une liturgie déployée et soignée (quand on entre en propédeutique, il n’est pas rare qu’on ne sache pas chanter !).


... en découvrant l’Eglise dans son universalité...

Grâce aux jeunes séminaristes étrangers qui sont envoyés par leurs évêques pour se former auprès du saint Curé d’Ars, on peut vivre déjà l’universalité de l’Eglise. C’est très formateur !


... avec des frères dans l’esprit de la SJMV.

Les jeunes savent (pour être venus quelques jours observer la maison) qu’au Séminaire est vécue une vie fraternelle forte, en vue de pouvoir vivre plus tard, s’ils le veulent, cette vie fraternelle en vue de la mission. Cette perspective dynamisante intéresse aujourd’hui les jeunes.

Rendons grâce pour tous ceux qui ont osé cette aventure à la suite du Christ, et soutenons-les par notre prière !

 
Mentions légales ... Conception-Réalisation DSFI Communication ... Contact ... Liens